• Découverte du patrimoine
 
 

Découverte du patrimoine

Plombières la ville aux 2000 ans d'histoire


Plombières-les-Bains est une station thermale et touristique située à une altitude moyenne de 450 m.
 
Au  IIe siècle, les Romains découvrent les eaux bienfaisantes de la station et exécutent des travaux gigantesques, captage des sources chaudes et construction de vastes établissements thermaux : Plombières est née !!!
Cependant, après une période d'invasions et de destructions, il faut attendre le Moyen-Âge pour que Plombières renaisse de ses ruines.
Restauration et remise en usage des constructions balnéaires s'effectuent et depuis lors, les hôtes célèbres n'ont cessé de fréquenter la coquette station thermale : Montaigne, Voltaire, Beaumarchais, Mesdames Adélaïde et Victoire, filles du roi Louis XV, Joséphine Bonaparte, Eugène Delacroix, Hector Berlioz et surtout l'empereur Napoléon III pour n'en citer que quelques-uns.
 

Une brochure décrivant deux circuits historiques est disponible à l'Office de Tourisme (circuit court 1 heure, circuit complet 3 heures)
 
Des visites historiques sont organisées par la Société d'Art et d'Histoire : programme à l'Office de Tourisme (tarifs : 4,50 € - 3 € - gratuit pour les moins de 12 ans)

Découverte du patrimoine de Plombières-les-Bains :
ICI
 

Plombières la ville aux mille balcons


Plombières est également surnommée la ville aux mille balcons !
Toutes les maisons en sont pourvues, et surtout la diversité des motifs de ferronnerie donne à l'ensemble de la ville un charme inégalable.
À remarquer, sur certains d'entre eux, les initiales de l'ancien propriétaire placées dans le médaillon central.

La Société d'Art et d'Histoire recense actuellement l'ensemble des balcons de la ville en vue d'éditer une brochure se rapportant à cet élément architectural du centre historique.

L'anecdote la plus célèbre de Plombières se rapportant aux mille balcons de la ville : "Le balcon de Joséphine" ICI
 

Le Grand Orgue de Plombières

Classé monument historique, le Grand Orgue de l'église Saint Amé, repose sur une tribune en encorbellement construite au-dessus de l'entrée de l'édifice.
Il constitue sans nul doute l'un des plus beaux spécimen d'orgues romantiques de la région.
Son somptueux buffet néogothique est en chêne sculpté (atelier Klem, Nancy), et ses tuyaux de façade en étain.
Sorti des ateliers Jacquot-Jeanpierre, facteur d'orgue à Rambervillers, il date de 1883. Sa composition de style romantique, compte 32 jeux répartis sur trois claviers et un pédalier. Sa puissance remplit sans peine le grand vaisseau dont l'accoustique est excellente.
Il fut inauguré par Eugène Gigout, organiste à Saint Augustin à Paris.

Descriptif du Grand Orgue de Plombières : ICI